20 mars 2015

Musée, de la vie à l'objet

Madilyn Bailey 

Bonjour, j'ouvre cet article sur une musique déjà connue, mais avec une autre voix.
J'apprécie cette version. Et on peut se passer de l'image pour écouter le son.

Comment allez-vous cher lecteur ?

Je fais un point actu qui me parait essentiel.

Le musée du Bardo a été touché à Tunis, au delà des pertes humaines que je déplore, il y a les dégâts matériels.
Vous allez me dire qu'importe les dégâts matériels face à des vies. Je vous répondrai bien peu sans doute, et à la fois ils comptent beaucoup. Pourquoi ? Car ce n'est pas que du matériel, ce sont des vestiges, des témoignages d'hommes, de leur vie passée, qui découle à notre vie présente. Ceux sont des pièces de musée oui, mais ce sont surtout des faits d'hommes, qui racontent l'évolution du temps, un regard vers l'arrière pour nous aider à construire.
Malheureusement, le présent n'est pas à la hauteur du passé : on répète les mêmes erreurs de violence, d'intolérance, de cruauté et j'en passe.
Heureusement, il y a encore des gens qui préserve cette mémoire millénaire, de ces petits choses qui nous ont construit, ce ne sont pas des objets, ce sont des morceaux d'âmes qui traversent les siècles : quand on les détruit, on détruit une partie de la vie, à la fois passé, présente et à venir. Et on détruit une part de nous, peu importe notre âge, notre sexe, notre orientation sexuelle, notre nationalité ou notre religion.
Nous sommes des êtres humains, oui ou non ? Doués de tolérance, de paix et d'amour, et certes de bêtise ! Alors, j'en appelle à votre raison, rien ne sert de hurler, de se montrer cruel, ça ne sert à rien, et encore moins à vous-même. La dictature, le pouvoir par la force, ne dure qu'un temps, mais tôt ou tard, la bonté, l'espérance et l'amour font à nouveau surface. Les musées renferment le meilleur de nous. Et le souffle de vie n'a pas de prix.

Ceci est un humble rappel que je souhaitais partager, bien que je ne sois pas la perfection incarnée (loin de là ^^), j'essaye de m'améliorer chaque jour, comme vous j'ose y croire, en répandant joie et bonne humeur autour de vous.

Avec toute mon affection,
Miss Avy.


16 mars 2015

Photo en balade !

Tralalalala !
Hé bonjour à tous !

Aujourd'hui, on m'a dit une critique constructive, que j'ai pris pour un compliment.
Ma manière d'exposer un propos est faite pour un article.
On leur répond tous en choeur : effectivement !
Ce n'est pas faute d'écrire des articles, mais en toute simplicité, avoir une pointe d'humour et non pas moins de qualité.

Vous savez, ce n'est pas faute de songer à beaucoup de sujets ! Mais ma vie active m'appelle.
Alors, je laisse murir certains sujets, et j'attends de vous sortir le scoop, le bon article qui égaillera votre journée !

En attendant on en profite ! Je vais pas faire un point sur la une des romans, ni sur des images, ni de la poésie (j'en ai une en tête, mais non), ni du cinéma. Mais je partage avec vous les travaux en exclusivité d'une amie photographe, à la sensibilité radieuse, comme ces prises de vue.































Alors, votre avis sur ce voyage en images ?
Je vous embrasse, et vous dis à la prochaine, chez vous !
Miss Avy