28 août 2015

Evidence

"J'ai appris que l'amour peut arriver par surprise ou mourir en une nuit. 
Que de grand amis peuvent devenir de parfait inconnus, et qu'au contraire, un inconnu peut devenir un ami pour la vie. 
Que le "jamais plus" n'arrive jamais et que " pour toujours " a une fin . 
Que celui qui veut, peut et y arrive. 
Que celui qui prend des risques ne perd jamais rien, et que celui qui ne risque rien ne gagne jamais rien. Que si on veut voir quelqu'un, il faut aller le chercher, car après c'est trop tard . 
Qu'avoir mal est inévitable, mais que souffrir est en option, et surtout, j'ai appris que nier les choses les plus évidentes ne sert absolument a rien."

R.

Merci pour ce beau texte très parlant et criant de vérité dans l'émotion.
Belle promenade, où que vous alliez !
Miss Avy

24 août 2015

Réaction sur La face cachée de Margo / Paper towns

La face cachée de Margo est une sacrée surprise ! 

Même si je n’en apprécie pas l’auteur, je dois dire qu’il est très doué pour faire des fins qui surprennent. Elles ne sont pas prévisibles, à croire qu’il ne les fait pas pour nous contenter, et cela ajoute à l’imprévisible. Pour cela, c’est un bon auteur, car arriver à surprendre jusqu’à la dernière minute, cela se fait rare. 

La face cachée de Margo, ou Les villes de papier, j’en comprend mieux le titre. Les deux correspondent, mais en mettant l’accent sur deux choses différentes.
La face cachée d’une jeune fille, prise pour un miracle et/ou un mythe, s’avère être une jeune fille, en proie à une recherche de soi, un brin fantasque, et elle fait beaucoup de fugues (pas à 4 voix). Elle est solitaire, et à part téléphoner à sa soeur, silence radio pour tous les autres, y comprit Q et Lacey. 
Q est le narrateur de l'histoire et le voisin d'en face de Margo. Lacey est une amie de Margo au lycée.

Pendant ce temps, où Margo va à la ville de papier à côté de New York, eux vont la retrouver. Ils remontent les indices, et arrivent enfin à elle, après plus de 2000 km et 20 heures de voiture. Un vrai périple, rien que pour elle, qui n’est pas là. 

Bon là je dévoile une grosse part du film, sautez ce passage si vous voulez la surprise totale !
Q persiste et l’aperçoit dans la rue, alors il l’appelle, et elle ne s’attendait pas du tout à le voir ici, car les indices n’étaient pas pour lui, ils étaient pour rassurer tout le monde, mais pour personne en particulier, encore moins pour lui. Elle a juste fait sa dernière virée avec lui, pour boucler la boucle, avant de disparaitre. 

La disparition n’est pas un but en soi. Elle ne sait absolument rien de ce qu’elle va faire, elle n’en sait rien de son avenir, et elle trouve ça excitant. Pour elle, être heureux maintenant, c’est mieux que dans 12 ans. 

Elle lui ouvre les yeux, mais lui aussi, à sa manière. Il est peut être prudent, anxieux, mais quand il aime, il aime passionnément. Et surtout, il comprend que le miracle, le véritable, ce sont ces amis, qui dansent et ont partagé cette aventure, qui les a découvert, rapproché, révélé et uni. 

Ce film est fort. Oui, ce n’était pas la fin à laquelle je m’attendais, ni même le déroulement. Au départ, je pensais que c’était une quête pour la retrouver, et se trouver soi même, qu’ils allaient prendre la route, la retrouver ou pas, et qu’elle allait les rejoindre au bal, pour fêter la fin de l’épopée, en couple avec le pisteur. Et bien pas du tout, et je ne suis pas déçue. Bien au contraire, j’ai été formidablement surprise, mais déroutée aussi, par un autre message que celui que j’avais prévu. L’auteur est fort. (Oui je le reconnais vous avez vu !) 

En fait, Margo est le déclencheur de tout ça. Mais elle a un rôle minimum, dans le sens apparition filmique, elle doit faire quatre scènes. Au lycée en aperçu, la nuit épique, le rêve avec la jolie tenue, et dans l’état de New York. C’est tout. On en fait beaucoup pour l’actrice qui fait peu d’apparitions. 

Mais son rôle est essentiel. Il est moteur. C’est elle qui réveille Q. Qu’il le fait bouger, faire que son coeur explose, qu’il vive des premières fois, qu’il se rapproche de ses amis, et s’en fasse de nouveaux. Elle a fait en sorte, inconsciemment en partie majeure, qu’il vive les plus belles semaines de sa vie, qu’il se fabrique des souvenirs inoubliables, et qu’il comprenne que la vie c’est maintenant.
Attention la prochaine phrase dévoile aussi ! 
Je crois qu’il a plus gagné qu’elle, même s’il n’a pas remporté de petite-amie (juste un baiser), il a gagné son action de ninja ! 

Pour une fille partout et nulle part, toutes ses paroles ont un sens, puissant et profond. C’est assez paradoxal, mais ça lui va bien. Elle a vraiment une face cachée, plus prononcée que la moyenne, cette Margo.

Pour ceux qui ont vu le film, ou lu le livre, qu'en pensez vous ? Avez vous perçu le film comme cela ou pas du tout ? 

Hâte d'avoir vos réponses !
Bises à vous tous ! 
Miss Avy (ayant mangé du pop-corn très bruyamment soi disant). 


Atelier cuisine

Welcome in my kitchen !

Today we cook - Aujourd'hui en ce jour merveilleux nous cuisinons - Hoy estamos cocinando -
Bon, je m'arrête là pour toutes les traductions.
J'ai décidé de partager avec vous quelques images de réalisations, de moi ou d'autres, pour le plaisir des yeux... et des papilles bien sûr.
Alors vous sentez la bonne odeur qui sort du four ?


Ceux ci je les apprécie beaucoup ! C'est une dernière création, qui me vient d'un roman d'ailleurs. Deux pincées de cannelle et trois cuillères de sirop d'érable, pour une odeur délicieuse et un goût subtil. 
En dessous des biscuits, dont moi et les enfants avons mangé la moitié de la fournée à la sortie du four, nous avons le gâteau au citron. Une petite variante avec des morceaux de kiwi pour rester acidulé, surtout quand on galère avec le zeste de citron. 


Qui n'aime pas le chocolat ? Bon, j'en connais quelques personnes. Mais pour moi, et mes lecteurs chocolavores, voici un gâteau déjà bien décoré. Sucre glace, amandes effilées et cacao en poudre à 100% sur le dessus ! J'adore ! Pour la recette, j'ai fait un juste milieu entre le moelleux et le fondant. Délicieux ! Mais attention à la cuisson, aux alentours de 7 min, ça va vite ! Et ding, c'est chaud et bon à déguster avec une petite boule de glace. 


Dans la gamme salée, la pizza. Elle est unique et selon ce qu'on a dans le frigo. Jambon, bacon, emmental râpé, tomate pour le fond, chèvre, olives ... Toutes les compositions sont bonnes et amusantes à faire ! 


Le dernier trésor, mais non pas le moindre, sont les verrines. 
C'est frais, léger et délicieux ! Cela fait de l'effet lors d'un repas entre amis. Avocat, saumon, surimi, champignons, crème fraiche ou mascarpone, crevettes. Tout est possible, mais à bien équilibrer. L'art de la verrine est de bien équilibrer les couches. Pour bien fondre en bouche !

Alors, cela vous a donné envie de cuisiner ? De mijoter de bons petits plats ? Ou de ravir vos enfants ? Ou alors même vos parents ? Et bien sûr vous-même ?
Si vous souhaitez partager des astuces ou en avoir auprès de moi (quoique je ne suis pas experte non plus) n'hésitez pas, je vous réponds avec ravissement, et mes lecteurs aussi !

Très belle journée ensoleillée ou pluvieuse (c'est bon pour les plantes) à vous !
Miss Avy (avec son jolie tablier rose pastel, eh si !)