17 octobre 2016

L'orthobeurk, gramblop, s'yntox !

La grammaire a de quoi vous dégouter d'écrire !
L'orthographe aussi !
La syntaxe, et tous ces mots barbares !
Qui enlèvent du sens au contenu de nos propos. 
Des fautes n'enlèvent rien à la qualité du contenu de notre discours.
Et si on changer les mots, changer ses règles, jouer avec ses codes,
alors allons-y !
Ce n'est pas des vieux chnoques morts depuis des siècles qui vont décider de comment on va écrire !
Bon d'accord je dis ça mais vu comment j'écris, je suis mal placée pour le dire.
Non, au moins la construction de phrases. Les phrases sans verbes j'adore !

Voulez-vous devenir rebelle des normes d'écriture ? Ou alors l'êtes-vous déjà ? Donnez-nous vos conseils !

Amusement votre,
Miss Avy
 

L'amitié, ohé !

L'amitié ne dure pas avec la distance.
L'amitié ne résiste pas à la distance.
L'amitié ne se sublime pas avec de la distance.
L'amitié n'existe que dans le quotidien.
Et j'aimerais tellement lui donner tort.
A cette amitié qui a décidé de jouer les snobinardes.
Les "Madame je n'existe qu'ici et si tu t'en vas, tant pis".
J'aimerais tellement lui prouver,
que la distance ne fait pas qu'éloigner.
Qu'elle peut rapprocher,
renouer,
souder.
Que la distance n'est pas un frein mais un moteur,
qu'on a encore plus à échanger,
car on a un quotidien différent à faire vivre,
découvrir,
à notre ami.
Pourquoi l'ami ne supporte pas qu'on parle d'une vie,
sans lui ?
Mais la vie ce n'est pas qu'un lieu,
unique,
résidentiel,
quotidien.
La vie doit dépasser le quotidien,
le jour,
et un autre,
un lieu,
une maison.
La vie comme l'amitié c'est aller plus loin,
que ses propres horizons.
C'est aller voir l'autre, découvrir son nouvel univers,
et garder cette complicité d'antan,
réactualiser.
Car être prêt,
ça peut créer de la distance justement.
Parfois être près,
habiter dans la même ville,
ne fait pas qu'on parle plus,
ni même qu'on se voit plus,
qu'en étant loin.
La distance n'est que physique,
je ne vois pas pourquoi elle devrait inclure,
la distance de l'esprit,
la distance de l'âme,
la fin d'une amitié.
Il existe bien, de notre temps,
plus que du papier à lettre,
et pourtant,
malgré les téléphones,
les conversions où on peut SE VOIR,
grâce à une caméra,
les messageries instantanées,
les mails,
les ...
tout ça,
TOUT CELA
ne suffit pas à Madame l'amitié,
qui a besoin d'être à côté ?
Ou alors est-ce ceux qui font l'amitié,
qui ont décidé de voir l'amitié,
seulement comme un moyen intéressé
une aide au quotidien
et pas une communion de deux êtres,
qui s'amusent du quotidien,
sans vivre exactement le même ?

Ceci est une question ouverte, donnez vos réponses,
elles sont bienvenues !

Merci de votre lecture, et com' à venir je n'en doute pas !
En tout cas, mes lecteurs, la distance importe peu derrière un poste d'ordinateur.

Tendrement,
Miss Avy